Botanique

Publié le par ylang-mayotte

L’origine du nom «  Ylang-Ylang » est  incertain.  Cela signifierait « La fleur des fleurs » ou « La reine des fleurs » en malais. Une autre hypothèse affirmerait qu’il s’agit d’une appellation des philippines qui signifie « qui pend ». Son nom "scientifique" est Cananga odorata.

 

L’Ylang-ylang est une fleur de l’ordre des Magnoliales appartenant à la famille des Annonacées.
Il en existe deux variétés cultivés :

- Cananga odorata variété guanina: Il s’agit de la variété cultivé à Mayotte. Elle donne la véritable huile essentielle d’ylang de  bonne qualité.  Ses branches sont perpendiculaires au sol et ses feuilles ont une dimension de 20x10cm.

- Cananga odorata varieté macrophylla: Cultivée en Indonésie, elle donne une huile de bien moindre qualité appelé «  Essence de cananga » . Ses branches sont pédantes et ses feuilles ont une dimension  bien plus petite: 8x4cm.

L’existence d’une autre variété appelée «  fruticosa » est connue.


L’Ylang- Ylang de Mayotte (cananga odorata variété guanina) peut, dans son milieu naturel , atteindre une hauteur de 10 à 40 mètres de haut . Mais dans les zones où l’ylang est cultivé, comme notamment à Mayotte, les arbres de  cette hauteur sont rares, car pour faciliter la récolte les producteurs les taillent à hauteur d’hommes.

Les fleurs sont regroupées par 2 à 20 voir plus à leur aisselle. Chacune d’entre elles est constituée de 3 petits sépales et 6 pétales disposés sur deux verticilles, de nombreuses étamines et de 7 à 14 feuilles carpellaires.
L’arbre donne un fruit constituant une gousse charnue, oblongue ou piriforme non comestible donnant 1 à 11 graines. Ces dernières germent facilement après une dormance n’allant pas au delà de 60 jours.
 L'arbre atteint son plein régime de floraison au bout de 4 annéeset sa production de fleurs peut durer 25 à 30 ans.
La maturation des fleurs se fait en environ 20 jours  en fonction de la saison de l’année.  Pendant la croissance de la fleur, l’huile essentielle se développe dans le parenchyme (tissu végétal) .
Les pétales verts et couverts de poils blancs deviennent jaunes et très odorants , une auréole rougeâtre apparaît  à la base des pétales  les fleurs sont alors prêtes à être distillées.

 

 

Localisation, exigeances culturales

 
L’ylang Ylang a été introduit a Java, en Indonésie et aux îles Fidji et Samoa. 
La variété C. Odorata macrophylla est aussi utilisée comme arbre d’ornement en Polynésie, Micronésie,  Mélanésie et dans d’autres îles du pacifique.
Mais l’Ylang-ylang est principalement cultivé à Mayotte,  aux Comores et à Madagascar car il semble avoir trouvé a ces endroits des conditions climatiques et pédologiques (caractères du sol) favorables.
Le terroir parait donc avoir  une certaine importance dans la qualité et la richesse des fleurs.
Le sol doit être fertile et profond même s'il peut se contenter  de sols plus pauvres à condition d’être bien drainés et suffisamment humides.
- L’acidité pH du sol doit être comprise entre 4, 5 et 8.
- Le sol ne doit pas être trop rocailleux pour permettre le développement d’un pivot (racine) en profondeur.
- Les sols argilo sableux ou les sols d’origine volcanique bien drainé semblent convenir.
- L’arbre préfèrerait  les coteaux orientés vers le soleil couchant en raison de la réaction chimique ayant lieu dans la fleur pour l’élaboration du parfum.

 

A  Mayotte,  beaucoup de ces caractères sont présents. 
L’île présente un sol volcanique et humide en raison des pluies fréquentes,  enfin on ne trouve pas de terrain au delà  de 600 mètres:  les conditions intertropicales et le sol de l’île conviennent donc tout à fait.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article