Culture

Publié le par ylang-mayotte

 

ylangylang

Le semis

   

L’Ylang se reproduit essentiellement par semis puisqu’il n’a pas de capacité végétative notable et se prête donc mal au bouturage. La pratique de provignage est très rare.

Les graines ont une dormance de 25 à 60 jours en fonction des périodes de l’année. Ce sont celles qui ont de 6 à 12 mois qui ont les meilleures chances de germination.

 

Le semis se fait théoriquement en pépinière, sur un sol moyennement riche,  bien arrosé et pas trop ensoleillé. En effet, l’accoutumance au soleil se fait de manière progressive au fur et à mesure de la croissance de l’arbre.

L’arbuste est planté en champs lorsqu’il atteint 20 à 30cm de haut. Pendant la première année il est planté en tant que culture intercalaire pour bénéficier d’ombrage. Le paillage est pratiqué tant que l’arbre ne donne pas encore d’ombre afin de limiter au mieux l’évaporation de l’eau du sol, ce qui limite également le développement des adventices (mauvaises herbes).

La croissance de l’arbre est rapide dans les premiers temps et devient par la suite plus lente.

 

En pratique, les producteurs Mahorais ne passent pas par l’étape de la pépinière et utilisent leurs propres graines pour éviter d’endommager la racine pivot.

La tendance allant à la diminution du nombre de pieds, l’activité de semis n’est plus très importante.

 

 

L’entretien

 

P1130358.JPGLe premier écimage est réalisé à l’âge de 2ans et demi ou 3ans. Lorsque l’arbre atteint 2 à 3 mètres de haut, la cime de l’arbre est supprimée. Ainsi, la redistribution de la sève aux branches est aux bourgeons latéraux est favorisée. L’arbre pousse alors en largeur et non en hauteur car sous l’effet de l’arrivée de la sève, les branches s’alourdissent et tombent à porté de main. C’est cette pratique qui donne à terme à l’arbre un aspect « d’arbre à l’envers ». Une autre méthode consisterait à attacher des sacs de sables aux extrémités des branches afin de les faire pousser vers le sol.

La taille consiste à sélectionner les branches tombantes et supprimer les gourmands. Elle est effectuée environ trois fois par an et dans le but de faciliter le travail des cueilleuses.

 

Désherbage

 

Réalisé 1 à 2 fois par an, il n’est pas systématique. Ce travail pénible sert plus à faciliter la circulation dans la plantation qu’à empêcher le développement des adventices.  

L’ylang est une espèce relativement rustique qui ne pose pas de problème de prophylaxie importante.

 

 

Cueillette

 

P1130403.JPGLa récolte des fleurs se poursuit tout au long de l’année puisque l’Ylang n’est pas saisonnalisé et produit donc toute au long de l’année. Néanmoins pendant la période sèche on connait des pointes, les fleurs sont récoltés tous les 10jours tandis qu’en saison humide elle est effectué tous les 20 à 30 jours en raison de coulage.

La cueillette était traditionnellement effectuée par des femmes mahoraises qui utilisaient des paniers en palme de coco tressé. Une cueilleuse professionnelle pouvait récolter près de 10kg en 1heure.

Mais le problème des cueilleuses est l’un des principaux problèmes qui se posent pour l’avenir de la filière car il n’est pas encore possible de mettre en place un système légal et abordable financièrement par les producteurs. Actuellement, il s’agit la plupart du temps d’une main d’œuvre familiale quand elle n’est pas clandestine.

 

Les fleurs sont récoltées quand elles sont bien jaunes au cœur rouge (couleur provoquée par la présence d’indole) car elles ont à ce moment là une meilleure teneur en huile essentielle.

Les fleurs qui ne sont pas assez mures ne développent pas tout leur potentiel aromatique et celles qui sont trop mures, commencent à fermenter.

Elles sont récoltés tôt le matin car les éthers aromatiques sont synthétisés pendant la nuit et se volatilisent pendant la journée.

La distillation est idéalement effectuée rapidement après la cueillette pour un rendement maximum et une qualité optimale (en théorie avant 10heures du matin). Si trop de temps s’écoule entre la cueillette et la distillation, les fleurs commencent à fermenter, flétrissent, massèrent et s’abiment. Mais lors de la distillation, les fleurs ne sont pas toutes au même stade de maturation puisque la récolte n’est effectué qu’en moyenne tous les 15jours.

 

 

 

Commenter cet article

rahada 19/05/2016 07:54

jolie article

rahada 19/05/2016 07:53

c'est bien